3 questions à Claude Giafferri, président du site Amadeus de Sophia Antipolis, Coup de coeur Paca du Palmarès Employeur 2012.
Leader mondial des solutions de traitement de réservations et fournisseur de solutions technologiques de pointe pour l’industrie du tourisme, Amadeus est présent dans 217 pays et compte 16 sites de R&D dont le plus important est situé sur la technopole de Sophia Antipolis. Avec 4.500 personnes, dont 2.900 permanents, Amadeus reste la locomotive de l’emploi sophipolitain.

Quelles sont vos perspectives d’embauche pour 2013 ?
Ces trois dernières années, nous avons recruté entre 250 et 300 personnes par an. En 2013, nous continuerons évidemment à nous développer sur la technopole. S’il est vrai que les prestataires nous apportent une souplesse permettant de monter plus vite en croissance, nous souhaitons que Sophia Antipolis reste le site détenteur de la connaissance des systèmes centraux d’Amadeus, c’est pourquoi nous y privilégions généralement l’emploi permanent.

Quels profils recherchez-vous ?
Des ingénieurs d’abord, venant du monde entier. La créativité et un fort intérêt pour l’innovation en général sont bien sûr essentiels pour rejoindre notre entreprise. Nous les recrutons à la sortie de leur cursus, et les formons en interne. Pour les équipes commerciales, nous recherchons plutôt plus des profils séniors qui ont déjà une expérience professionnelle de cinq à six ans et une adaptation multiculturelle établie.

Malgré la présence de 65 nationalités différentes, le site de Sophia devient de plus en plus français. Est-ce un problème ?
Que les sites d’Amadeus, que ce soit en Allemagne, en Espagne ou à Sophia, deviennent de plus en plus locaux, ce n’est pas gênant. La forte croissance d’Amadeus a permis à nos collaborateurs des évolutions de carrière particulièrement variées et motivantes. Il nous faut aujourd’hui accentuer les échanges entre les différents centres de R&D du groupe et promouvoir la mobilité qui est un élément clé de notre politique de ressources humaines. Il y aura plus de mouvements latéraux, la mobilité géographique prendra un sens différent.

  • Interview réalisée par Le Journal des Entreprises.


Amadeus "Coup de coeur" de la Région Sud-Est par RegionsJob