3 questions à Eric Rebiffé, Directeur Général Sanofi Développement.

Après une 1ère place sur le podium de la région Rhône-Alpes en 2011, Sanofi se place cette année sur le podium de deux régions : Ile-de-France et Rhône-Alpes. Quelle est votre réaction ?
Nous sommes ravis d’obtenir ce prix et d’être classés cette année sur deux régions, avec notamment un bon résultat sur le critère de l’innovation qui nous paraît très important.
Dans le domaine de la santé, nous sommes en effet sur un secteur qui évolue mondialement avec les innovations de la médecine et des biotechnologies. Sanofi s’est ouvert à ces innovations en partenariat avec les territoires des régions Rhône-Alpes et Ile-de-France. Des partenariats à la fois technologiques, scientifiques et académiques. Cette implication dans le réseau scientifique, académique et économique local contribue à notre visibilité. Et cet objectif d’innovation se traduit par des projets très concrets.

Quel projet par exemple ?
En région parisienne, Sanofi a investi plus de 200 millions d’euros dans une plateforme dédiée aux biotechnologies, implantée à Vitry-sur-Seine. Nous en avons profité pour faire évoluer notre site chimique vers des activités de demain. Cette réorientation s’accompagne également par des reconversions au niveau humain avec la mise en place de passerelles de formation, baptisées « Campus Biotech ». Elles sont mises en place avec des partenaires académiques pour proposer des programmes de formations qualifiantes ou diplômantes à nos collaborateurs et ainsi développer leurs compétences pour les métiers de demain.

Pour préparer ces métiers d’avenir, les relations tissées avec les écoles sont aussi une priorité ?
Effectivement, nous participons à des forums écoles pour faire découvrir aux jeunes le monde de l’entreprise, leur faire connaître nos métiers et les attirer vers les activités d’avenir où nous aurons besoin d’eux.
Mais notre rôle est aussi de travailler étroitement avec les Pôles de Compétitivité des territoires où nous sommes implantés. Notamment en région Rhône-Alpes avec Lyonbiopôle et en Ile-de-France avec le pôle Medicen. Nous avons également renforcé nos partenariats académiques et scientifiques en Ile-de-France avec l’Institut Pasteur, l’Institut Gustave Roussy ou encore l’Institut de la Vision.
L’innovation dans la santé est une de nos priorités, c’est un atout majeur pour préserver l’emploi et imaginer les métiers de demain.

  • Propos recueillis par Fabrice Mazoir – RegionsJob.