Trois questions à François Corteel, délégué régional Rhône-Alpes du groupe EDF.

Qu’est ce qui justifie, selon vous ce succès alors qu’elle apparaît pour la première fois dans ce classement ?
D’abord une grande diversité dans les métiers de l’énergie, tant dans les domaines technique, tertiaire que le commerce. Tous les métiers d’EDF sont représentés en Rhône-Alpes, sauf la production thermique. Sur les 17500 salariés du groupe, 65% sont dans la production et l’ingénierie, 28% dans la distribution et 7% dans l’activité commerciale. La mobilité géographique mais surtout fonctionnelle est importante chez nous. On peut facilement changer de métier dans l’entreprise. Ensuite nous menons une politique volontariste d’ascenseur social avec à la base un flux de 350 jeunes en alternance par an, dont 40% sont embauchés en CDI. Fin 2011, le vivier d’alternants s’établissait à 700 personnes. Au total, nous recrutons 900 personnes par an dont 229 à ErDF. Enfin, nous avons des valeurs, réunis sous le terme PEPSI : personne, environnement, performance, solidarité, intégrité. De fait, l’attachement à la maison se situe à tous les niveaux.

Vous êtes à la tête d’EDF Rhône-Alpes depuis près de deux ans, quelle a été votre patte dans cette dynamique ?
A ma nomination j’ai proposé un projet à Henri Proglio, il tient en cinq phrases : un nucléaire exemplaire ; un renouvelable visible (ce sont le solaire et l’éolien, un dernier domaine dans lequel nous n’avons pas d’actifs mais un certain nombre de projets dans la région) ; une efficacité énergétique avec une implication forte dans les smart green ; l’innovation ; l’ancrage territorial : nous participons à la vie de la région et sommes partenaires avec de nombreuses collectivités.

Pas touchés par la crise ?
Nos clients, si, et nous devons en tenir compte. Mais sachez que l’énergie est un sujet mondial or aujourd’hui l’électricité est celle des villes où l’on vit de plus en plus en ville. Rhône-Alpes étant la 8e région européenne productrice d’électricité, c’est dire si EDF peut contribuer au maintien de l’activité industrielle.

  • Propos recueillis par Jacques Boucaud.


EDF « Lauréat » de la Région Rhône-Alpes par RegionsJob