A quoi attribuez-vous cette première récompense au Palmarès RegionsJob ?
Le bien-être est dans l’air du temps. Si la volonté de prendre soin des clients est notre leitmotiv, nous nous efforçons de chouchouter également nos collaborateurs. Nous multiplions en interne les événements qui contribuent à ce que nos équipes aient du plaisir à travailler chez Sephora. Par exemple, pour la Journée de la Femme, nous avons organisé des cours de maquillage, des pauses  » beauté des ongles  » et des séances de massage : plus de 200 collaboratrices en ont bénéficié. A l’occasion de la Fête des Mères et de la Fête des Pères, nous avons mis en place un studio photo, au siège : les salariés étaient invités à venir poser avec leurs enfants – ou leurs parents – et se sont vus offrir un beau portrait de famille.

Outre ces opérations ponctuelles, que fait Sephora pour fidéliser ses collaborateurs ?
Nous sommes très attachés au développement de l’employabilité de nos salariés. Ainsi, nous misons sur un programme très complet, via la Sephora University qui représente à la fois un lieu et un label de formation. Les enseignements qui y sont pourvus suivent trois grands axes : la Sephora Attitude (ou comment enchanter le client), l’expertise produits (soins, maquillages et parfums) et le management car, dès qu’un collaborateur monte en compétence, il est amené rapidement à animer une équipe.

S’agit-il de favoriser la mobilité interne ?
En effet, et c’est quelque chose dont nous sommes très fiers : nous offrons des perspectives de carrière à nos collaborateurs. Dès qu’un poste est à pourvoir, nous regardons en interne si des personnes ont le souhait, le potentiel et les capacités de l’occuper. Puis nous l’accompagnons par le biais d’une formation spécifique (pilotage de CA, animation d’équipes…), l’aidant ainsi à grandir au sein de notre organisation. Des passerelles existent déjà pour évoluer depuis les magasins vers le siège. La prochaine étape est de créer des ponts similaires depuis le siège jusqu’aux boutiques. Cela illustre notre politique RH globale : nous nous inscrivons dans le long terme.

  • Propos recueillis par Julie Le Bolzer pour L’Express.