Le Groupe Yves Rocher se classe 2ème du Palmarès Employeurs sur les régions Ouest et Ile-de-France. Réaction de Yann-Etienne Le Gall, Directeur des Ressources Humaines

Yves Rocher est sur le podium du Palmarès Employeurs dans deux régions, est-ce que cela vous surprend ?
Effectivement c’est une belle reconnaissance. Sur la région Ouest et notamment la Bretagne nous sommes très présents avec 3500 collaborateurs répartis sur nos sites de La Gacilly, Rennes, Rieux et Ploërmel. Ce qui fait du groupe Yves Rocher l’un des tous premiers employeurs. Le fait d’être dans le tiercé de tête sur l’Ouest est donc une reconnaissance logique. Sur l’Ile-de-France, c’est plus étonnant, même si nous y sommes bien présents avec le siège du groupe à Issy-les-Moulineaux, des laboratoires et le service marketing. D’autres marques du groupe, comme Stanhome, Docteur Pierre Ricaud et Daniel Jouvance ont leur siège en région parisienne mais nous ne sommes pas pour autant un gros employeur du bassin parisien. Nous sommes donc favorablement surpris d’être reconnus en Ile-de-France.

On connait bien les marques et les produits Yves Rocher, mais on connait moins bien la marque employeur au niveau du groupe…
C’est vrai que le Groupe est important avec plus de 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 15.000 collaborateurs dans le monde, dont 8000 à l’international. Nous avons sept marques de renommée et de taille différentes : Yves Rocher qui représente 60% du CA et qui est sans doute la plus connue, mais il y a aussi Petit Bateau, Stanhome, Docteur Pierre Ricaud, Daniel Jouvance, Kiotis ou encore ID Parfums.

Au niveau de la marque employeur globale du groupe, nous communiquons régulièrement ; nous sommes présents sur les forums étudiants en mettant en avant nos différentes marques. L’ADN du groupe se confond donc souvent avec la marque Yves Rocher et la personnalité de son fondateur et les valeurs que nous partageons. Les candidats sont ainsi souvent attirés par notre marque emblématique. Ils découvrent ensuite les autres composantes du groupe. C’est souvent une bonne surprise car ces marques ont une dimension affective forte. Nous sommes dans un univers intéressant avec, entres autres, la cosmétique et le textile pour enfants qui sont ancrés dans le quotidien. Ce sont des métiers attractifs, en particulier pour les femmes qui représentent 70% de nos effectifs.

L’ADN du groupe c’est aussi le développement durable, le capitalisme familial, ce qui est plutôt rare pour un groupe de notre dimension. Nous attirons beaucoup pour ces valeurs-là qui aujourd’hui sont « dans l’air du temps », mais qui font partie de l’histoire du Groupe depuis sa création. Yves Rocher faisait en effet du développement durable avant l’heure en voulant créer des emplois à la Gacilly, un village qui était frappé par l’exode rural. Il s’est intéressé très tôt aux plantes et à la démocratisation de la beauté… Le groupe s’est ensuite développé et aujourd’hui c’est un mélange de PME bretonne et de grand groupe international.

Le Groupe Yves Rocher compte des métiers très différents qui vont de la recherche à la vente en magasins, en passant par le e-commerce, quelles sont les priorités RH sur lesquelles vous travaillez ?
C’est en effet une autre caractéristique d’Yves Rocher : la diversité des métiers. C’est un groupe intégré, ce qui n’est pas le cas des autres groupes cosmétiques. Nous sommes à la fois récoltant, avec 50 hectares de champs bio à La Gacilly, fabricant et distributeur avec des réseaux que nous maîtrisons de A à Z que ce soit au niveau des magasins, ou de la vente à distance. Tous les métiers de l’industrie, les fonctions supports, les métiers de la supply chain, le commerce, le marketing et la Recherche & Développement sont donc représentés. C’est ce qui fait que nous pouvons offrir à nos collaborateurs des missions très diverses.

Au-delà de nos axes stratégiques qui sont l’internationalisation et le digital, nos priorités RH s’orientent vers l’épanouissement durable de nos collaborateurs. Avec une diversité des profils et des talents, nous encourageons la mobilité entre les marques ou les fonctions. Nous croyons aussi beaucoup aux valeurs d’éthique et de respect de l’environnement avec une Fondation Yves Rocher qui est très active. Avec les prix  » Terre de Femmes  » ou  » Plantons pour la planète « , nous avons l’occasion de mobiliser nos collaborateurs sur des opérations visibles.

Enfin nous voulons aussi rester un groupe familial à travers la simplicité des rapports humains et un certain équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle. C’est un vrai challenge de continuer de croître tout en restant fidèles à ces valeurs qui font notre différence.


Yves Rocher lauréat de la région Ouest par RegionsJob